Pour adhérer, cliquez ici !

Actualités

PRG 94 – Nous sommes PARIS

Home » PRG National » Jean-Pierre Maggi quitte le groupe Socialiste et adhère au groupe RRDP

Jean-Pierre Maggi quitte le groupe Socialiste et adhère au groupe RRDP

642684Jean-Pierre Maggi, député de la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône (Salon-de- Provence) a quitté le groupe socialiste de l’Assemblée nationale et a adhéré au groupe RRDP (Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste).

Celui-ci a été élu maire de Velaux en 1977 et a été réélu dès le premier tour en 1983, 1989, 1995, 2001 et 2008. Également élu conseiller général en 1992, il est vice-président du Conseil général des Bouches-du-Rhône de 1998 à 2011 et président du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours).

Député depuis 2012, membre jusqu’ici du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, Jean- Pierre Maggi a rejoint le groupe RRDP. Il écrit dans son blog : « J’ai pris la décision de quitter le groupe socialiste afin de marquer ma désapprobation vis-à-vis de la réforme territoriale et de la création de la Métropole Aix-Marseille… Je reste un élu de gauche, profondément ancré dans mes convictions de gauche. Je soutiens et soutiendrai le Gouvernement, comme je le fais depuis ma prise de fonction en 2012. »

Appréciant l’indépendance et la liberté d’expression du groupe RRDP par rapport au Gouvernement, Jean-Pierre Maggi devient donc le 18ème député du groupe RRDP, à dominante radicale de gauche, créé en juillet 2012 et présidé par Roger–Gérard Schwartzenberg.

Avec Jean-Pierre Maggi, le groupe RRDP compte donc désormais cinq députés appartenant au PS, comme Jérôme Lambert, petit-neveu de F. Mitterrand, ou issus du PS, comme Olivier Falorni.

 

La question de la majorité absolue

 

Roger-Gérard Schwartzenberg note : « Quand l’Assemblée nationale est au complet (577 députés), la majorité absolue est de 289 voix.

Actuellement, deux sièges sont vacants, dont celui de Pierre Moscovici (PS, Doubs), devenu commissaire européen, qui sera pourvu par une élection partielle les 1er et 8 février prochains.

Si, comme cela est très souhaitable, le PS remporte cette législative partielle du Doubs, le groupe socialiste de l’Assemblée nationale atteindra 288 sièges, du fait du départ de Jean-Pierre Maggi, et non plus 289, c’est-à-dire le seuil qui caractérise la majorité absolue.

Il sera donc d’autant plus utile au Gouvernement d’obtenir l’accord du groupe RRDP, second groupe de la majorité, pour l’adoption de tel ou tel texte de loi. »

 

Laisser une réponse

Vous êtes Enregistrer Commenter un post.

© 2013 PRG 94 – Parti Radical de Gauche du Val de Marne · RSS · Designed by Parti Radical de Gauche · Powered by PRG94