Pour adhérer, cliquez ici !

Actualités

PRG 94 – Nous sommes PARIS

Home » Société » AÉROPORT D’ORLY : R.-G. SCHWARTZENBERG SAISIT LE MINISTRE DES TRANSPORTS

AÉROPORT D’ORLY : R.-G. SCHWARTZENBERG SAISIT LE MINISTRE DES TRANSPORTS

3134582_origAÉROPORT D’ORLY :
R.-G. SCHWARTZENBERG SAISIT LE MINISTRE DES TRANSPORTS

Le 24 octobre, Roger-Gérard Schwartzenberg, député du Val-de-Marne, président du groupe radical de l’Assemblée nationale, a saisi Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, de deux problèmes essentiels pour les riverains de l’aéroport d’Orly.

L’aide à l’insonorisation

« Comme je l’ai déjà fait dès avril 2013, je souhaite appeler tout particulièrement votre attention sur la nécessaire poursuite de l’application du décret du 23 décembre 2011, relatif à l’aide à l’insonorisation des logements des riverains des aérodromes mentionnés en I de l’article 1609 quatervicies du code général des impôts.
Comme vous les savez, les riverains de plusieurs aérodromes, dont Orly et Roissy, subissent de graves nuisances sonores qui portent atteinte à leur tranquillité. Or, les travaux d’isolation phonique, qui pallient en partie cette situation, restent d’un coût élevé et peu abordable.
Conformément à la demande des élus et des associations de riverains, pour mieux aider ceux-ci a été pris le décret du 23 décembre 2011 relatif à l’aide à l’insonorisation des logements. Auparavant, les travaux étaient remboursés à 80 % du plafond d’aide. Depuis ce décret, ils sont remboursables à 100 % de ce plafond.
Toutefois, ce texte apparaît comme une mesure transitoire et expérimentale. En effet, tel qu’il est rédigé, il s’applique seulement aux demandes d’aide déposées entre le lendemain de la publication de ce décret et le 31 décembre 2013.
L’existence de cette date butoir inquiète bien évidemment les riverains et leurs associations. Il est donc très nécessaire que ce décret du 23 septembre 2011 soit pérennisé et que son application se poursuive au-delà du 31 décembre 2013. »

L’enquête publique sur la construction

d’un nouveau bâtiment par ADP


Par ailleurs, R.-G. Schwartzenberg a également saisi F. Cuvillier des imperfections de la procédure d’enquête publique, lancée par arrêté du 18 septembre 2013, sur la construction par ADP d’un nouveau bâtiment sur l’emprise de l’aéroport d’Orly.
« Or, ce bâtiment, écrit-il, fait partie d’un programme d’ensemble élaboré par Aéroports de Paris afin d’accroître les capacités de cette plateforme, alors même que les normes fixées par l’arrêté ministériel de 1994 (200 000 mouvements annuels sur Orly) et que les objectifs du plafonnement ne sont déjà pas respectés.
Ce projet de développement d’Orly, d’un montant de 450 millions, n’est donc pas neutre pour les territoires déjà très affectés par l’activité de cette plateforme enclavée dans un tissu urbain très dense.
Pourtant, l’enquête publique en cours jusqu’au 9 novembre, ne concerne que ce bâtiment de 85 000 mètres carrés et non l’ensemble du projet d’Aéroports de Paris qui comprend aussi la réalisation d’un satellite international dédié aux avions gros-porteurs. De plus, cette enquête publique ne se déroule que dans cinq communes comprises dans un rayon d’un kilomètre autour de cette 3ème aérogare.
Il serait très regrettable que cette enquête publique reste aussi strictement limitée, alors que le projet d’Aéroports de Paris concernerait le cadre de vie de milliers de riverains d’Orly et l’avenir de nombreuses communes survolées.
Il importe donc de mieux prendre en compte l’avis des populations qui seraient réellement affectées par ce projet.
Il est donc nécessaire d’étendre le périmètre de l’enquête publique à l’ensemble des communes incluses dans le Plan de Gêne Sonore de l’aéroport d’Orly et de modifier l’objet de cette enquête afin d’y inclure l’ensemble du programme de développement d’Orly. »

Communiqué Roger-Gérard Schwartzenberg

Laisser une réponse

Vous êtes Enregistrer Commenter un post.

© 2013 PRG 94 – Parti Radical de Gauche du Val de Marne · RSS · Designed by Parti Radical de Gauche · Powered by PRG94