Pour adhérer, cliquez ici !

Actualités

PRG 94 – Nous sommes PARIS

Home » PRG National » L’audace à Gauche

L’audace à Gauche

securedownloadJean-Michel Baylet, Président du Parti Radical de Gauche, membre de la commisssion des affaires étrangères de la défense et des forces armées au Sénat, sénateur RDSE

salue la volonté du chef de l’Etat de donner la parole à la représentation nationale.

 Alors que les prédécesseurs de François Hollande n’avaient eu que trop tendance à l’oublier, le Parlement français est souverain et doit être consulté sur le déploiement de nos forces armées dans le cadre d’opérations extérieures. Dans la logique de nos institutions, il estime que c’est au chef de l’Etat de décider si ce débat doit être, ou non, suivi d’un vote.

Pour nous, puissances occidentales, il ne s’agit pas d’être partie au conflit, mais bien de prendre nos responsabilités pour refuser l’inacceptable.

 Les armes chimiques sont des armes de destruction massive dont l’utilisation est interdite par le droit international public. Ne pas agir, ce serait en banaliser l’utilisation. Ne pas agir, ce serait considérer que le destin de millions d’hommes, de femmes et d’enfants peut être suspendu au recours à des armes de terreur.

Une action militaire ciblée signifie, de manière explicite, que le gouvernement syrien s’expose à des représailles accrues de la communauté internationale s’il continue à bafouer les règles les plus élémentaires du droit de la guerre, universellement acceptées.

 Nous devons agir de manière préventive pour éviter qu’une étape supplémentaire puisse être franchie, de manière irréversible, dans l’escalade du conflit en Syrie.

 Les mêmes règles s’appliquent à toutes les parties et les opposants syriens seraient exposés à une réaction analogue s’ils s’engageaient sur la même voie.

 D’aucuns prétendent que la souveraineté nationale des Etats interdit toute interférence dans le conflit syrien.

 Mais que ne voient-ils pas que le conflit est déjà internationalisé ?

La Russie, qui n’a pas fait mystère d’un possible veto à une intervention, apporte un soutien militaire sans équivoque à Bachar El-Assad.

 Le droit est toujours l’expression d’un rapport de forces, et les équilibres du Conseil de sécurité des Nations Unies n’y font pas exception.

  Lundi 2 septembre 2013

Laisser une réponse

Vous êtes Enregistrer Commenter un post.

© 2013 PRG 94 – Parti Radical de Gauche du Val de Marne · RSS · Designed by Parti Radical de Gauche · Powered by PRG94