Pour adhérer, cliquez ici !

Actualités

PRG 94 – Nous sommes PARIS

Home » Le Perreux Sur Marne » Monsieur le député-maire, vous n’aimez pas les pauvres !

Monsieur le député-maire, vous n’aimez pas les pauvres !

Monsieur le député-maire, vous n’aimez pas les pauvres !

Lettre-blogLors du conseil municipal du jeudi 27 juin 2013, j’ai interpellé le Maire UMP de la commune du Perreux-sur-Marne en ces termes : « Monsieur CARREZ, vous n’aimez pas les pauvres ! ». La réaction de la majorité en la personne de M LOISON, Maire adjoint et Conseiller général a été la réprobation, et pourtant… Cette interpellation fait suite à la présentation du compte administratif, équilibré, il faut le dire, qui montre que la politique de la ville privilégie les dépenses en investissements au détriment des dépenses de fonctionnement, c’est-à-dire des embauches et donc des salaires. Rappelons que si ce budget est en équilibre, c’est aussi grâce aux subventions apportées par la Région, le Département et l’Etat alors même que, en tant que député et Président de la commission des finances, M. CARREZ ne cesse de dénoncer les dépenses des territoires et demande la désindexation sur l’inflation des prestations sociales et des retraites (« Le Figaro.fr » du 24 juin 2013). Discours schizophrénique propre à l’élu qui cumule les mandats de député et de maire et qui s’y perd tout en se réclamant être au plus proche de tous ses concitoyens.

D’autre part, alors même que la commune s’est vue retirer son droit de préemption en matière de logements sociaux et condamner à une amende de 452 000€ pour nonapplication de la loi, les deux chantiers qu’elle se voit contrainte de réaliser par injonction préfectorale ne s’adresseront cependant qu’aux classes « favorisées »puisqu’il s’agira de logements de types PLS (jusqu’à 66 000€ de revenus annuels) et PLUS (52 000€/ an) ce qui évite à la commune la construction de logements de type PLAI (22 000€/ an) qui s’ouvriraient à une population plus modeste. De plus, si la majorité municipale favorise la construction de logements de petite taille, c’est clairement pour ne pas recevoir des familles qualifiées par M Carrez de « familles dont je ne vous décris pas la composition et qui posent des problèmes de cohabitation et d’intégration scolaire » (Commission des finances du 13 Juin 2013). La peur et la méconnaissance de l’autre, et aussi un discours électoraliste, amènent la ville à se replier sur elle-même, à ne pas aider ceux qui seraient en droit de l’être. Elle conduit à une dérive « droitière-extrémiste » des propos de la majorité municipale à commencer par celui qui en est le chef de file en qualité de Maire de la commune. Décidément Monsieur le député-maire, vous n’aimez pas les pauvres !

Patrick MOUGE, conseiller municipal PRG du groupe d’opposition municipale

Laisser une réponse

Vous êtes Enregistrer Commenter un post.

© 2013 PRG 94 – Parti Radical de Gauche du Val de Marne · RSS · Designed by Parti Radical de Gauche · Powered by PRG94